Appelo Mor†em (old)


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Retenue en charmante compagnie [PRIO Holmes] Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Annabeth Wriggle
Modo | Poufsouffle
« Save me, I'm lost. » Annabeth Wriggle
.
Féminin

911 messages
Amour : Inextricable

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 6ème année
Caractère: Forte tête & têtue & audacieuse & compréhensive & intelligente & maligne & protectrice & sarcastique & mystérieuse & studieuse & rancunière.

MessageSujet: Retenue en charmante compagnie [PRIO Holmes] Retenue en charmante compagnie [PRIO Holmes] Icon_minitimeLun 10 Aoû 2009 - 21:35


    Un joyeux brouhaha régnait dans la Grande Salle. C'était l'heure du dîner, et tout Poudlard était occupé à déguster les plats fabuleux préparés par les elfes de maison de l'école. La table des Poufsouffle, plus particulièrement, était très joyeuse. Chacun ajoutait une plaisanterie par dessus celle de l'autre, et les rires des jaunes et noirs résonnaient sur les quatre murs.

    Annabeth était assise entre deux filles de même année, qui faisait partie de son dortoir. La fille à sa droite, Evy, n'arrêtait pas de bavarder. Elle parlait justement du professeur de métamorphose avec entrain :


      EVY - « Il est charmant, vous ne trouvez pas ? Personnellement, depuis qu'il est là, les cours de métamorphose sont de plus en plus intéressants ! Tu n'es pas d'accord avec moi, Anna' ? »
      ANNABETH - « Mouais ... »


    Evy sourit, et regarda Annabeth, qui était comme ailleurs. Annabeth avait le moral dans les chaussettes. Elle pensait à la fin d'année qui approchait à grand pas, au fait que Poudlard était désormais indépendant, et que les élèves pouvaient rester à l'école cet été. Elle n'avait même pas faim : elle s'était goinfrée de chocogrenouilles avant de venir. Elle se contentait de piquer furieusement son bout de viande avec sa fourchette en argent. Evy posa sa main sur l'épaule d'Annabeth et dit d'un ton moqueur :


      EVY - « Ah mais c'est vrai ! Ecoutez ça, Annabeth est encore en retenue avec notre cher directeur, j'ai nommé le magnifique Gabriel Holmes. T'en as de la chance, Anna ... Je devrais peut-être mal me comporter en cours, je pourrais passer du temps avec Holmes dans son bureau, même si je suis en retenue. »


    Evy se mit à glousser, et Annabeth leva les yeux au ciel. Ce n'était un secret pour personne : Evy était folle amoureuse du professeur Holmes. Annabeth était à côté d'elle en cours de métamorphose, et Evy louchait sur le derrière de Holmes lorsqu'il avait le dos tourné. Annabeth était effectivement encore en retenue avec lui. Encore, parce que cela arrivait souvent. Holmes trouvait toujours un prétexte pour coller Annabeth en retenue avec lui. Il était plus dur avec elle qu'avec n'importe qui d'autre, alors qu'elle n'avait jamais rien fait qui puisse mériter ça. La plupart du temps, Annabeth se contenait de rester assise dans le bureau du professeur pendant une heure, à écouter les bavardages de Holmes. Parfois aussi, celui-ci lui donnait des choses à faire, ou des exercices de métamorphose.


      EVY - « Annabeth, Holmes vient de quitter la Grande Salle. Tu devrais peut-être te rendre à son bureau ... Tu lui passeras le bonjour de ma part, tu veux ? »


    Evy battit des cils. Annabeth trouvait ça pitoyable. Evy était amoureuse d'un alcoolique ? Non pas qu'Annabeth déteste Holmes - c'était plutôt lui qui l'a détestait, même si il semblait apprécier sa compagnie -, même que d'une certaine manière, elle l'appréciait. Mais il était vraiment bizarre, on ne pouvait le nier.

    Annabeth se leva et quitta la Grande Salle. Elle monta les escaliers, jusqu'au deuxième étage où se trouvait la salle de métamorphose. Le bureau de Holmes jouxtait cette salle. Elle arriva devant la porte et frappa trois coups. Elle attendit une réponse.


_________________
Retenue en charmante compagnie [PRIO Holmes] Ma9b1110


Je sais ce que sais d'avoir la sensatiσn de ne pas exister
jusqu'à ce qu'il te regarde ou qu'il te touche la main
ou qu'il se moque de toi.
Le but c'est que les autres voient
que tu es avec lui, que tu es à lui ...
{PS : I Love You}

Revenir en haut Aller en bas
http://appelo-mortem.forumactif.org/memoire-du-choixpeau-f7/anna http://appelo-mortem.forumactif.com/relations-f29/annabeth-wriggle-gone-with-me-t1560.htm#38430 http://appelo-mortem.forumactif.com/hiboux-f28/anna-a-aussi-sa-boite-aux-lettres-t1408.htm http://appelo-mortem.forumactif.com/envie-d-un-rp-f30/annabeth-a-une-nouvelle-plume-t1246.htm
Gabriel A. Holmes
Prof. de Métamorphose|Dir. de Poufsouffle
Lire l'avenir dans les feuilles, de thé, c'est de la blague. Moi, je vois le passé dans un verre de vodka. Gabriel A. Holmes
.
Masculin

92 messages
Amour : Gin, vodka, porto

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: Diplômé
Caractère: Bourru _ Désabusé _ Irréverrencieux _ Flemmard _ Intelligent _ Alcolique _ Désobligeant _ Insolent _ Loyal

MessageSujet: Re: Retenue en charmante compagnie [PRIO Holmes] Retenue en charmante compagnie [PRIO Holmes] Icon_minitimeMar 11 Aoû 2009 - 0:38

    Qu’est-ce qu’ils avaient tous à caqueter comme des bébés piafs attendant le retour de leur mère pour avoir un petit ver de terre ? C’était vraiment nécessaire, tout ce raffut ? Ils pouvaient pas manger en silence, ces crétins ? Visiblement, non. Les parents étaient vraiment des dégénérés incapables d’inculquer des valeurs à leurs marmots. Pourtant, c’était pas compliqué de leur répéter : « On ne parle pas à table ! ». Mais non, ces débiles parlaient, parlaient encore et toujours, alors qu’ils étaient censés manger. Gabriel promena son regard sur toute la Grande Salle. Il repéra deux-trois de ses élèves préférés, d’autres qu’il détestait… Et d’autres dont il ne se souvenait même pas des noms. Soupirant longuement, il s’attarda plus particulièrement aux assiettes des élèves. Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es. Il soupira une fois de plus en apercevant un gros Serpentard se goinfrer de tarte au sucre et posa les yeux sur sa propre assiette. Comme d’habitude, il n’avait presque rien mangé. Lorsqu’il releva le regard vers les quatre tables alignées, il croisa l’espace d’un instant le regard d’Annabeth Wriggle et de sa voisine. Il se saisit de son verre et le leva, ne quittant pas les deux Poufsouffle du regard. Il bu une gorgée du liquide qu’Harmonie lui avait servi quelques minutes auparavant. Mmmm, le vin français… Un pur délice !

    PROFESSEUR « Personnellement, je trouve cette décision ridicule ! ça ne va faire qu’aggraver la situation ! Et toi, Gabriel… Qu’en penses-tu ? »
    GABRIEL « Que tu ne peux pas trouver ridicule une décision que tu ne comprends pas. »

    Pour bien montrer que la discussion était close, il se détourna et poussa un léger grognement. Il termina sa coupe de vin et se tourna vers Harmonie pour deux raisons. D’abord parce que sa compagnie était ô combien plus appréciable et ensuite parce que le vin se trouvait juste devant elle. Il tendit le bras pour attraper la bouteille, mais Harmonie s’en saisit avant lui en lui adressant un sourire narquois. Jurant de se venger, Gabriel se leva. Il en avait assez de cette cacophonie, il en avait assez de ces conversations inintéressantes, et surtout il en avait assez de sentir sur lui le regard de la voisine d’Annabeth. Et oui, pour lui, s’était Annabeth, et pas Miss Wriggle. Parce que, même s’il ne faisait rien (mais alors là, rien du tout) pour le démontrer, il appréciait la compagnie de la jeune Poufsouffle. Il fit quelques pas pour contourner la table des professeurs, mais son départ n’était pas passé inaperçu : plusieurs élèves avaient tourné leur regard vers lui et le dévisageaient avec étonnement. Il ne s’arrêta pas pour autant et quitta la Grande Salle en passant au milieu des tables – et des regards surpris des élèves. Peut importait. Ces crétins ne pouvaient pas comprendre que leur brouhaha insouciant, en plus que lui casser sérieusement les oreilles, le rendait particulièrement agressif… Ce qui n’était pas vraiment une bonne idée, étant donné qu’il avait juste après une retenue avec Miss Wriggle.

    Une fois à l’abri de ce brouhaha atroce, le professeur de Métamorphose se massa les tempes et monta deux étages en pestant contre ces débiles qui lui servaient d’élèves. Il poussa avec rage la porte de la salle de métamorphose qui cogna le mur en un grand bruit. Il se dirigea vers son pupitre et saisit une pile de parchemins. Raah, les corrections… Quelle connerie ! Pourquoi ils faisaient des fautes, aussi, ces crétins ? C’était pourtant pas compliqué ! Il quitta la salle de cours en grognant de mécontentement, la pile de parchemins sous le bras.
    En entrant dans son bureau, il posa (même si « jeta » aurait été plus approprié) les parchemins sur une chaise et s’affala dans son fauteuil, saisissant au passage une bouteille de Vodka sur laquelle il avait lancé un sort Réfrigérant, et se servi un verre en attendant Miss Wriggle. Ce soir, ce ne serait pas lui qui corrigerait. Et ça, c’était une très bonne chose.

    Il n’avait même pas fini son premier verre que trois coups se firent entendre. Pourquoi les élèves frappaient-ils toujours trois coups ? S’était quoi cette manie de frapper trois coups ? Et pourquoi pas deux ? Ou douze ? Bah, peu importe. Ils étaient nés idiots, ils allaient mourir idiots.

    GABRIEL « Entrez, Miss Wriggle… Et tâchez d’être à l’heure, la prochaine fois, petite idiote ! »

    Gabriel sourit lorsque la miss entra dans le bureau. Quel plaisir de la voir. Etonnement, le directeur des Poufsouffles adorait ses élèves (ou du moins certains d’entre eux) mais s’amusait quand même à les maltraiter. Allez comprendre quelque chose là-dedans. D’ailleurs, Gabriel n’était pas sûr de comprendre lui-même. Aucune importance.

    GABRIEL « Non, ne vous asseyez pas… Prenez plutôt la pile de parchemins, là, sur la chaise… Bonne correction. »

    Il lui adressa un autre sourire avant de boire une gorgée, sans la lâcher des yeux.

Revenir en haut Aller en bas
http://appelo-mortem.forumactif.org/liste-des-employes-f10/gabri http://appelo-mortem.forumactif.com/relations-f29/gaby-s-links-t1650.htm#41064
Annabeth Wriggle
Modo | Poufsouffle
« Save me, I'm lost. » Annabeth Wriggle
.
Féminin

911 messages
Amour : Inextricable

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 6ème année
Caractère: Forte tête & têtue & audacieuse & compréhensive & intelligente & maligne & protectrice & sarcastique & mystérieuse & studieuse & rancunière.

MessageSujet: Re: Retenue en charmante compagnie [PRIO Holmes] Retenue en charmante compagnie [PRIO Holmes] Icon_minitimeMer 12 Aoû 2009 - 0:03


    Annabeth n'eut pas besoin d'attendre longtemps. La réponse de Holmes fusa, méchante, comme d'habitude.

      HOLMES - « Entrez, Miss Wriggle… Et tâchez d’être à l’heure, la prochaine fois, petite idiote ! »

    Annabeth était parfaitement à l'heure, et était loin d'être une idiote. Elle entra dans le bureau de son professeur, déjà agacée par le sourire qu'il arborait. Elle lui rendit son sourire. Un sourire éclatant d'hypocrisie. Son regard observateur parcourut toute la pièce. Elle était venue si souvent ici ! Certainement plus que n'importe quel autre élève. Le bureau était toujours autant en bordel. Il y avait une grosse pile de parchemins jetait sans précaution sur une chaise, et Holmes était affalé derrière son bureau, un verre d'alcool à la main. Annabeth posa son regard sur la bouteille de vodka posée sur le bureau - il y avait des traces de glace, certainement que Holmes avait utilisé un sort réfrigérant - et fronça le nez. En plus d'être lourd et agaçant, Holmes était alcoolique. Il avait toujours une bouteille à portée de main, et Annabeth le voyait rarement sans un verre à la main lorsqu'elle était en retenue. Encore heureux, Holmes n'enseignait pas ivre. Mais Annabeth ne douta pas qu'à force, ça e ferait. Elle s'avança vers une chaise libre - celle où elle s'asseyait généralement - et s'apprêtait à s'y asseoir quand la voix grave de Holmes résonna à nouveau, cette fois sur un ton quelque peu moqueur :

      HOLMES - « Non, ne vous asseyez pas… Prenez plutôt la pile de parchemins, là, sur la chaise… Bonne correction. »

    Annabeth s'était arrêtée dans son geste. Elle grinça des dents. C'était légal, ça, au moins ? La Poufsouffle avait l'impression que Holmes prenait un malin plaisir à lui en faire voir de toutes les couleurs. Le pire, c'était qu'il paraissait encore très loin de sa retraite. Annabeth l'aurait encore pour au moins un an - on était en fin d'année, il lui restait plus que la septième et elle serait débarrassée de lui ! Pourtant, elle n'arrivait pas à le détester. Ou plutôt, elle lui pardonnait toujours. Allez savoir comment elle faisait, elle-même ne savait pas.

      ANNABETH - « Je ne crois pas que ce soit ... »

    Légal, voulut-elle ajoutée. Mais elle avait préféré se taire, c'était plus prudent. Mieux valait ne pas lui donner d'occasion pour la traiter encore d'idiote, ou d'une autre insulte. Annabeth se contenta de froncer de nouveau le nez - c'était chez elle un signe de mécontentement - et de prendre la pile de parchemins. Qu'est-ce qu'elle était lourde ! Il devait y avoir au moins cinq cent copies ! Bon, Annabeth exagérait peut-être un peu, mais elle commençait à désespérer. Certainement que Holmes ne la lâcherait pas avant qu'elle ait terminé. Et pourtant, corriger les copies, c'était son boulot ! Holmes devait être fainéant, en plus de tout les autres défauts qu'Annabeth avait réussit à lui trouver.

    Annabeth posa la pile sur le bureau, assez brusquement. Elle s'assit sur la chaise qui était maintenant libre et prit la première copie. Tiens, c'était des copies de sixième année ! Elle avait là un devoir de Julia Brown. Annabeth mit directement un Optimal. Julia était parfaite dans toutes les matières, elle n'avait que des notes Optimal, surtout en métamorphose. Elle nota trois copies ainsi, puis s'arrêta. Elle sentait le regard de Holmes sur elle. Elle leva la tête pour le regarder dans les yeux, et finit par dire sur un ton neutre :

      ANNABETH - « Professeur, je ne peux pas corriger ces copies. Je n'ai pas les connaissances requises, vous voyez ? C'est votre travail, de corriger les copies de vos élèves. Je préférerais faire autre chose. »

    Annabeth eut conscience, ma foi trop tard, qu'elle venait de donner une occasion à Holmes de la traiter de nouveau d'idiote. « Je n'ai pas les connaissances requises », elle devait s'attendre à se faire insulter d'un instant à l'autre. Heureusement, elle résistait assez bien à la pression. Elle n'était pas du genre à perdre confiance en elle à cause d'un incapable ivrogne et fainéant professeur.


_________________
Retenue en charmante compagnie [PRIO Holmes] Ma9b1110


Je sais ce que sais d'avoir la sensatiσn de ne pas exister
jusqu'à ce qu'il te regarde ou qu'il te touche la main
ou qu'il se moque de toi.
Le but c'est que les autres voient
que tu es avec lui, que tu es à lui ...
{PS : I Love You}

Revenir en haut Aller en bas
http://appelo-mortem.forumactif.org/memoire-du-choixpeau-f7/anna http://appelo-mortem.forumactif.com/relations-f29/annabeth-wriggle-gone-with-me-t1560.htm#38430 http://appelo-mortem.forumactif.com/hiboux-f28/anna-a-aussi-sa-boite-aux-lettres-t1408.htm http://appelo-mortem.forumactif.com/envie-d-un-rp-f30/annabeth-a-une-nouvelle-plume-t1246.htm
Contenu sponsorisé

.


messages


MessageSujet: Re: Retenue en charmante compagnie [PRIO Holmes] Retenue en charmante compagnie [PRIO Holmes] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
Retenue en charmante compagnie [PRIO Holmes] Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Appelo Mor†em (old) :: 

┤A l'intérieur de Poudlard├

 :: 

2ème étage

 :: 

Cours de métamorphose

 :: 

Bureau du professeur

-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit