Appelo Mor†em (old)


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

« Un concerné n'est pas obligatoirement un imbécile encerclé Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Invité
Invité
.


messages


MessageSujet: « Un concerné n'est pas obligatoirement un imbécile encerclé.. » A. — Maël. Mer 29 Juil 2009 - 21:59

I. Vous

PSEUDO : Scône
ÂGE : 16 ans.
ANCIENNETÉ DANS LE RP : 1 ans environ.
COMMENT AVEZ VOUS DECOUVERT LE FORUM ? Au hasard (: et j'en avais eu des echos.
QUE PENSEZ VOUS DU FORUM ? J'aime énormement. Beaucoup de possibilités, bon design, equipe présente et visiblement de l'activité = je vais plus vous lacher Jocker

II. Formalités

AVATAR : Nicolas Bemberg
CODE :
PROFIL : remplit par un admin

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
.


messages


MessageSujet: Re: « Un concerné n'est pas obligatoirement un imbécile encerclé Mer 29 Juil 2009 - 22:35



    ●● Prologue.

« On t'a déjà dit qu'on voulait pas voir ta sale tête ici Cassidy ! T'es sourd ou suicidaire ?
La ferme Baxter ! De quel droit tu m'interdis de venir ici ? »

La chaise de paille racla sur le sol au pavé noir et sale. L'homme à la barbe naissante et déjà immonde se dressa, rouge de colère et les poings serrés face audit Cassidy. Leurs regards meurtriers avaient soudainement fait taire le bar. Cassidy, un homme âgé d'une trentaine d'année, l'air énergique mais à la carrure trois fois inférieure à celle de la plus part de ces pochtrons, les défiait tous du regard. Ce fut son interlocuteur qui prit le premier la parole en penchant vers lui, l'air menaçant :

« T'as pas une femme à aller emmerder au lieu de venir ici, Cassidy ?
Ouais, en plus ce bon à rien vient trainer par ici alors que, devinez la nouvelle... parait qu'il s'est r'produit le p'tit Cassidy, beugla un homme totalement ivre. Ces mots eurent le don de faire trembler de rage celui qui était visé.
Voyez vous ça ! Leo Cassidy a engendré un sale mioche ! Et bien disons qu'il serait dommage que tu ne rentres pas chez toi pour voir l'horrible gam... »

Le coup partit aussi brusquement que l'éclair pour venir frapper sur la tempe de l'homme qui l'insultait. Malheureusement, la réaction se fit immédiate. Un des acolyte de l'alcoolique fit éclater une bouteille et brandit le tesson de cette dernière tandis que les quatre autres hommes se ruaient sur Leo. Ce dernier ne put guère longtemps se défendre face à cette armée d'hommes ivres et qui le méprisaient pour être plus beau et plus intelligent qu'eux. Ce soir, Leo Cassidy ne rentrera pas chez lui et demain, Juliet Cassidy s'effondrera pour ne plus jamais se relever.

    ●● Part I. « Les désillusions sont tendres lorsque l'espoir est mort. »

« Maman, s'il te plait, j'aimerais que tu m'accompagnes cette fois, implora un enfant dans un coin sombre de la petite cuisine.
Non Maël, maman est fatiguée... Je suis désolée... une autre fois, répondit la voix rauque de sa mère.
Mais ça fait cinq ans que tu me dis ça maman ! Tout le monde y va avec ses parents généralement et les...
Justement ! Coupa la voix furieuse, brusquement. Tu n'iras de toute façon pas avec tes parents Maël ! Maintenant va jouer et je t'interdis de t'approcher de ce bar pourri ! Tu m'entends ? »

Le petit garçon ne répondit pas et s'enfuit à toutes jambes. Il détestait quand sa mère faisait ça. Maël n'avait même pas le droit d'aborder le sujet de son défunt père en face d'elle et il en souffrait beaucoup. Il n'avait de toute façon le droit de rien. Du haut de ses six ans, et depuis qu'il avait su parler, Maël regardait le monde d'un œil tantôt sombre, tantôt gai... mais jamais un sourire ne s'étirait sur ses lèvres en présence de sa mère. Elle avait peur de lui. Lui qui était anormal. Lui dont les cheveux, les yeux ou certaines parties du corps changeaient lorsqu'il était en colère. Et de lui, qui était pourtant si sociable et extraverti, jamais sa mère n'avait vu le sourire. Elle avait seulement su voir cette tare. Elle n'en avait parlé à personne et lui avait défendu de dévoiler son horrible secret. Néanmoins, elle l'avait tout de même fait examiner par les médecins. Car, parallèlement à cette étrangeté, Maël avait développé une maladie comportementale. Il était cyclothymique. Et, dès lors, la mère n'avait plus jamais su reconnaître son propre fils. Certains jours, à travers la fenêtre, elle le regardait à la tête d'une bande de garçons, tous fascinés, omnubilés et amusés par lui... D'autres, elle l'entendait, à travers la porte, pleurer, sanglotter, parfois brisant des objets lorsque la maladie le rendait violent... elle n'avait jamais su l'aider. Juliet était elle même morte le matin où on était venu lui annoncer la maccabre nouvelle. Depressive, elle avait vu son enfant tomber malade à son tour et ce don, qui aurait pu amuser deux parents moldus, avait fini de l'achever. Elle avait été terrassée, sombrant jusque dans la folie.

« Hey Maël ! Tu viens jouer avec nous aux sorciers ? Tout le monde t'attend !! Appela Maddox Brokenbones, son petit voisin moldu.
Ouais ! Regardez tous ! J'ai une baguette magique ! » S'écria t-il en ramassant au hasard une branche, devant sa maison.

Et le petit enfant innocent, brandissant ce bout de bois tordu sous le haut soleil cuisant de la banlieue de Bristol, ne savait pas. Non, Maël Emilien Cassidy ne savait alors pas qu'il venait de déclencher l'élément qui allait changer sa vie. Et tandis qu'il se précipitait derrière les autres garçons, simultanément, dans toutes les maisons du quartier, chaque écran de chaque téléviseur avait explosé.

●●●

« Recule petit, c'est pas pour toi ces choses là !
Vous rigolez ? J'en ai vu des biens pires ! »

A ces mots, les trois hommes et la femme qui se trouvaient dans son salon se rédirent et se tournèrent vers lui, presque horrifiés. Maël, lui, souriait de toutes ses dents. On aurait dit... qu'il ne mesurait pas l'étendue de la chose. Pour dire, il n'avait même pas été surpris de voir ces gens tous vêtus de gris débarquer chez lui, l'air grave. Il n'avait pas bronché lorsque sa mère avait commencé à pleurer et à hurler. Non, rien ne pouvait le perturber puisqu'il avait pleuré toute la nuit, détruisant tout ce qui passait à la portée de ses mains d'enfant de onze ans, et que ce matin, comme par enchantement — ou tout simplement à cause de sa maladie —, tout le mettait de bonne humeur... il courrait, jouait, sautait... Mais le fait qu'il puisse dire une chose pareille alors que deux des hommes empoignaient sous ses yeux sa mère, effondrée et criant, n'avait rien de bien normale. La femme posa sa main sur sa tignasse de cheveux châtains incoiffables et tenta de le regarder droit dans les yeux. Elle les baissa aussitôt. Personne n'avait jamais le courage de regarder trop longtemps Maël dans les yeux. Ses yeux chocolat faisaient peur à tous. Ils étaient à la fois emprunts d'une tristesse et d'horreurs épouvantables, mais aussi d'un feu d'artifice éclatant, semblant mettre en couleur sa joie et sa fausse naïveté d'enfant. Parce que si un enfant ici, n'était pas innocent, c'était bien lui. Lui, qui se jouait de tout le monde en changeant d'humeur, de couleur, et de réactions comme de chemise.

« Viens avec moi Maël, nous devons parler. Ta maman...
Oh oui, je sais ce qu'il se passe. Je le sais très bien. Ma mère est folle et vous l'emmenez. Elle a peur de moi vous savez. Et vous, vous allez m'emmener avec vous. Je sais déjà tout ça... Je l'ai su dès le tout début. Je me demandais même quand est-ce que ça allait arriver, » répondit Maël, plongeant ses mains dans les poches, imperturbables.

Encore une fois, les quatre adultes restèrent stupéfaits, effrayés même par tant de lucidité à un si jeune âge. Et c'est à ce moment que Juliet explosa en sanglots puis perdit connaissance. La pauvre femme allait enfin connaître ce qu'elle désirait ; le repos à jamais lui tendait les bras. Maël savait qu'on l'amenait dans un de ces asiles. Il n'en pleurerait pas et suivrait même la jeune femme avec plaisir. Non, rien ne pouvait le mettre de mauvaise humeur, lui qui serrait à cet instant même au creux de sa main, froissée au fond de sa poche, un vieux bout de parchemin.

    « Cher monsieur Cassidy,
    Nous avons le plaisir de vous informer que vous bénéficiez d'ores et déjà d'une inscription au collège Poudlard. Vous trouverez ci-joint la liste des ouvrages et équipements nécessaires au bon déroulement de votre scolarité.
    La rentrée étant fixée au 1er Septembre, nous attendons votre hibou le 31 Juillet au plus tard.
    Veuillez croire, cher Mr Cassidy, en l'expression de nos sentiments distingués.
    Le Directeur adjoint.
    »
    ●● Part II. « La liberté s'offre à toi lorsque ta seule limite, c'est toi. »

« Tiens, tiens... Un métamorphomage et... Oh, tu souffres beaucoup à ce que je vois... et qu'est-ce que ce passé ? Tu croyais vouloir me rendre la vie impossible ? Tu t'es trompé, le choixpeau arrive toujours à ses fins. Voyons voir... Tu n'as rien d'un Serpentard bien que je sente que cette froideur et cette insensibilité chez toi... tu es aussi rusé. Mais non, tu n'as rien d'un lâche... Je vois au contraire en toi un courage immense... et beaucoup de témérité. Gryffondor peut-être ? Tu oses facilement... Mais cette curiosité maladive d'en apprendre plus fait pencher la balance en faveur de Serdaigle. Oui, je pense que tu as ta place chez les sages... Pourtant, je sens en toi ce caractère fort... pour toi ce sera donc GRYFFONDOR ! »

Lorsque Maël sauta du tabouret, il ne fut pas mécontent d'ôter l'horrible couvre chef. Une sensation étrange l'empêchait de se mêler à l'excitation environnante et les applaudissements qui s'élevaient de la table des rouges et ors. Il avait la désagréable impression que, pour la première fois de sa courte vie, quelqu'un avait réussit à le cerner, à voir jusqu'au tréfond de lui et ça, il n'y était pas habitué. Pourtant, maître de ses émotions, il chassa rapidement cette impression qu'il ne retrouverait sans doute pas avant des années et peut être même jamais, étant donné qu'aucun être humain n'avait pu le sonder ni prévoir ses réactions, et il courut s'asseoir à la table de sa nouvelle maison. Il allait se plaire ici, il en avait la forte impression !

Et c'est a cet instant qu'il remarqua que nombreux élèves le pointaient du doigts, certains ahuris, d'autres amusés. Maël ne mit pas longtemps ç comprendre. Sa tignasse d'ordinaire châtain avait pris une teinte verte fluo, ce qui lui arrivait fréquemment lorsqu'une trop vive émotion s'emparait de lui.

« Salut Maël, moi aussi j'suis nouveau, j'm'appelle Leo Hellburry ! Sympas tes cheveux ! Alors comme ça tu es métamorphomage ? »

Maël ne répondit pas tout de suite... Leo... Ce prénom résonna dans sa tête comme une vieille mélodie oubliée. Quelque chose lui disait qu'il allait passer beaucoup de temps en compagnie de ce Leo et il en apprendrait d'avantage sur lui cette nuit même, dans leur dortoir commun.

●●●

« Ok, je vais appeler dans l'ordre les six noms qui composeront dans l'ordre suivant la nouvelle équipe de Quidditch de Gryffondor : Le gardien, les trois poursuiveurs, le second batteur, et l'attrapeur.
Je parie que tu seras pris Maël, tu m'as bluffé, souffla Leo en tenant fermement son propre balais, tandis que le gardien et les trois poursuiveurs appelés rejoignaient leur capitaine et batteur.
Co-batteur : Andy Wind et enfin Maël Cassidy au poste d'attrapeur. Félicitation à tous, vous avez très bien volé et je... »

Mais Maël n'écoutait déjà plus le discours de son capitaine qui lui avait adressé un clin d'œil lorsqu'il l'avait appelé. Leo venait de lui donner une accolade magistrale et lui en restait bouche bée. Il était pris au poste d'attrapeur, alors qu'il était le seul seconde année à s'être présenté. Et visiblement il en avait épaté plus d'un. Depuis qu'il était à Poudlard, il n'avait pas spécialement montré d'aptitudes particulière en quoi que ce soit. Il était excellait en Métamorphose, mais ça, ce n'était pas sa baguette en bois de bambou de 28 centimètres qui l'aidait, pas plus que la plûme de phœnix qu'elle contenait... c'était naturel. Partout ailleurs il était juste bon, sans trop ou pas assez en faire... Mais visiblement, il venait de trouver aujourd'hui son domaine et il en était horriblement fier. Et s'il avait su qu'il resterait dans l'équipe pour les six années consécutives et qu'il décrocherait, en sixième année, le titre de capitaine pour deux ans, il n'y aurait pas cru. Le petit garçon sans particulièrement d'ambition venait de trouver sa voie. Ses yeux en brillaient encore lorsqu'il retourna à sa tour en compagnie de son meilleur ami et d'Andy.

« C'est fou ! Et avec tout ça, tu continues à me dire que tes parents n'étaient pas sorciers ? Regarde toi, tu voles drôlement bien et tu es métamorphomage !
Oui et je suis aussi atteint de cyclothymie, totalement fou, en effet. C'est pas pour rien qu'il n'y a presque que toi et les professeurs qui sont au courant, ça n'a rien de fou, grogna Maël, à table.
Excuse moi, c'est pas ce que je voulais dire Maël...
Je sais, je sais. Moi non plus je ne sais pas. Tout ce que je sais, encore une fois, c'est que mon père est mort à cause de sales ivrognes et ma mère est timbrée... Peu reluisant, tu m'excuses !
En effet, mais... repit Leo, sur un ton d'excuse.
Ca va, ça va ! Il n'y a pas mort d'homme ! Sinon, je suis déçu que tu ne fasses pas parti de l'équipe ! reprit-il, changeant de conversation avec une facilité déconcertante.
Mais enfin, on se présentait pour le même poste de toute façon, et puis, tu voles bien mieux que moi... »

Et c'est ainsi que le sujet s'orienta bien différement.

Revenir en haut Aller en bas


Dernière édition par Maël E. Cassidy le Ven 31 Juil 2009 - 13:13, édité 15 fois
Invité
Invité
.


messages


MessageSujet: Re: « Un concerné n'est pas obligatoirement un imbécile encerclé Mer 29 Juil 2009 - 22:37

●●●

Les abdominaux de Maël se contractèrent tandis qu'un frisson le parcourait de la tête aux pieds. Ces idiots avaient raison. Les mêmes idiots qui se marraient au fond de la cour intérieure, à l'opposé de l'endroit où se tenait Maël. Ils avaient raison lorsqu'ils lui avaient décrit les papillons dans le ventre, les étoiles dans les yeux et tout ce bordel infâme de sensations toutes plus magiques les unes que les autres. Ces idiots avaient raison quand ils lui disaient que le premier baiser c'était merveilleux. Tout comme ils avaient raison lorsqu'ils lui avaient dit qu'un bon nombres d'autres filles allaient être jalouses de l'heureuse élue. Ces idiots n'étaient autre que Leo, Andy, Peter, Kylian et Julian, ces meilleurs amis, qui le regardaient de loin, donner ce si beau baiser à sa première vraie pettie amie, en ce premier jour de cette première semaine de cette troisième année qui, décidément, commençait trop bien.

« Foutez moi la paix les gars ! Grogna Maël pour la cinquante fois, bien qu'un sourire niais orne ses lèvres depuis déjà vingt bonnes minutes.
Il est amoureux. Le fou ! Il est amoureux !
Pas du tout ! Elle me plait bien c'est tout ! » répliqua t-il, histoire de mettre les choses au clair.

La journée passa rapidement. Et c'est avec surprise qu'il voyait le regard de certaines, déçu ou même dégouté. Lorsqu'ils remontèrent au dortoir, ce soir là, Maël avait un étrange pressentiment. Le genre de pressentiment qui précédait toujours ces crises dévastatrices dont il avait honte. Pourtant, il refusait d'y croire, lui qui venait de passer une des meilleures journées de sa vie... Il se réveilla pourtant en sursaut cette même nuit, hurlant et sanglottant comme il ne l'avait jamais fait.

« Maël ! MAËL ! CALME TOI C'EST MOI ! S'écria Leo pour la troisième fois. Putain les gars ! Mais restez pas là ! Allez prévenir un prof !
Non, me laisse pas... je... je... Aide moi... Pitié... Je suis tout seul ! Ils... ils... m'ont lais... laissé... »

Ces mots sans trop de significations s'échappaient de la bouche d'un enfant terrorisé qu'était à cet instant Maël. C'était la même chose à chaque crise. La peur de la solitude, le manque de ses parents, une angoisse sourde et lancinante dont il ne connaissait pas l'origine. Tout cela qui lui faisait un mal fou. Tout cela qui lui rappelait qu'il était malade et que rien ne pourrait le guérir. Et c'est là, qu'on se rend compte que le subconscient est très fort. En effet, la crise étant survenue la nuit suivant ce baiser... Jamais plus Maël ne voulu retomber amoureux. Et tandis que, le lendemain, dans un état dépressif grave, il sommeillait à l'infirmerie, Leo était chargé d'annoncer à sa petite amie que tout était finie. Une histoire stupide... Sans lendemain. Mais aucun regret de la part de Maël qui, lorsqu'il se réveilla, débordant de joie et méconnaissable aux yeux de ses amis, comme cela arrivait à chaque fois, avait déjà oublié la fille et cette sensation de félicité éprouvée durant ce baiser.

Dès lors, si Maël ne se noya jamais dans l'alcool, refusant d'y toucher pour son défunt père, ni dans la drogue, il trouva autre chose pour le faire planer. Enchainant les histoires d'un soir, les relations courtes... Usant de ses multliples facettes et de son don pour charmer filles et garçons, Maël tentait par tous les moyens de s'éloigner de ces amourettes, redoutant le jour où il tomberait réellement amoureux. Tout cela pour une crise un peu trop violente, dont il n'avait quasiment plus le souvenir... La maladie faisait décidément autant de ravage que de bien chez lui.

    ●● Part III. « Le chemin est encore loin de sa fin. »

« Tu voles donc dans une équipe de Quidditch près d'Oxford ?
C'est ça... je cherche à passer pro, mais pour l'heure il me faut un travail.
Et quelles sont tes motivations pour travailler ici ? Demanda le barman, suspicieux.
Besoin d'argent et... vieille vengeance personnelle... hésita Maël.
Engagé ! Pointe toi ici demain matin à sept heures et tu endosseras ton tablier.
Mais et...
Ecoute gamin, si j'te dis que t'es engagé, t'es engagé ! Maintenant si tu veux chippoter, je sais qu'il cherche du travail aux trois balais. Maintenant du vent et t'as intéret à arriver à l'heure demain si tu veux le job ! »

Maël passa une main dans ses cheveux et tourna les talons sans demander son reste. Il avait été tellement facile de trouver un emploie. Il n'avait même pas eu à mettre son talent de métamorphomage en avant, mais n'avait pas non plus prévenu pour sa maladie... Bah, le patron devait pas mal s'en foutre pour l'avoir congédié ainsi. Un sourire serein se dessina sur ses lèvres tandis que le beau brun de dix huit ans sortait dans l'air frais du soir de Septembre. Il était vraiment heureux d'avoir trouvé un travail si vite là où il voulait par dessus le marché. En effet, son équipe de quidditch ne le rémunérait pas vraiment. Il avait été repéré par une équipe professionnelle, mais il ne devait passer des essais que six mois plus tard, en attendant, on pouvait dire ce qu'on voulait, il avait besoin de manger.

A la sortie du village, le jeune homme transplana pour se retrouver dans une petite rue de Londres. Au fond de celle-ci, un grand gars blond et déguindé était appuyé contre un conteneur. Maël s'approcha silencieusement, un grand sourire animant les traits de son visage.

« J'ai été pris, c'est bon Leo !
J'te l'avais dit ! Tu réussis toujours partout... répondit ce dernier en le serrant dans ses bras.
N'exagère pas...
Oula j't'ai connu moins modeste. Ou est passé ta grande prétension ? Allé rentrons, ces petites rues moldues ne sont pas sures et j'aimerais mieux pas avoir à sortir ma baguette. Tu commences quand ?
Demain, sept heure. Je partirai en même temps que toi.
Génial ! Vraiment ces études d'oubliator me pourrissent mes grasses mat' ! »

Et c'est sous leurs éclats de rire et les réverbères à la lumière frétillante que les deux meilleurs amis du monde quittèrent ce lieu insalubre.

●●●

Elle souriait. Elle semblait sourire avec ses amies. Adossé à la porte noire de l'épouvantard, fumant une cigarette en guise de pause, Maël l'avait tout de suite vu. Toutes venaient dans cette direction et c'est à ce moment précis qu'elle leva un regard furtif, craintif, dans sa direction. Il leva vaguement la main qui tenait sa cigarette mais le sourire qu'il abordait était parfaitement sincère et semblait vouloir la rassurer. Elle ne s'arrêta pourtant pas, semblant hésiter, puis se refusant à s'approcher.

« Hey gamin ! J'te paie pas pour rêvasser ! Si tu fais pareille quand t'es sur ton balais, ton équipe de pro là... bah elle va vite te lourder ! Allé, y'a de la plonge ! »

« Gamin », ce surnom lui collait à la peau depuis son entretien. Maël éteind donc la cigarette et retourna à l'intérieur. November... Quelques mois auparavant, il avait joué au chevalier servant avec elle et ses amies. Elle l'intriguait depuis. Elle avait semblée si effrayée par cet homme, puis les autres. Même lui l'avait impressionné. Il voulait pourtant la revoir et comprendre. Et puis elle lui plaisait, mais ça, il n'en disait rien... elle avait l'air de le craindre suffisament.

Plongé dans ses pensées, le jeune homme se mit à nettoyer paresseusement les verres, sans sortilèges. Le bar était vide et il n'avait rien à faire, autant se servir de ses mains. Quelques fois déjà il l'avait recroisé. Mais jamais il ne l'avait vraiment abordé. Elle ne semblait pas prête pour ça. Il avait envie de profiter. Leo se moquait de lui de temps en temps lorsqu'il lui racontait ça. Lui qui avait mis tant de femmes et d'hommes dans son lit, qui s'intéressait à...

« C'est une gamine en plus ! Elle est beaucoup plus jeune que toi.
La ferme Leo. Elle m'intrigue c'est tout !
Ouais ouais, c'est ça... Bon, le repas va pas se faire tout seul ! Installe toi pendant que je prépare tout ça... »

Et son meilleur ami retourna dans la petite cuisine, seule autre pièce du studio, excluant la salle de bain de la chambre/pièce à vivre. Andy ne mit pas longtemps à débarquer. On sortit le jeu de carte, les dvd moldus, de quoi quitter momentanément la terre ferme et les garçons s'installèrent pour une autre de leurs fameuses soirées. L'espèce de routine dans la vie de Maël qui aimait plus que tout au monde cette petite vie tranquille.

Revenir en haut Aller en bas


Dernière édition par Maël E. Cassidy le Jeu 30 Juil 2009 - 22:06, édité 8 fois
November Sycée Hope
Admin | Serdaigle
Don't let the past ruin you. avatar
.
Féminin

82 messages
Amour : ~~

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 6ème année
Caractère: Éternelle soif d'apprendre & Amusante & Pince sans rire & Enjouée & Dynamique & Naïve & Douce & Gentille & Attentionnée & Intelligente & Impatiente & Calme & Attentive & Généreuse & Franche & Passionée & Maternelle & Curieuse & Impulsive & Renfermée & Secrète & Fidèle & Peureuse.

MessageSujet: Re: « Un concerné n'est pas obligatoirement un imbécile encerclé Jeu 30 Juil 2009 - 22:56

    Bienvenue à toi mon cher! Tout d'abord, je n'ai rien à redire, ta fiche est tout à fait superbe. Surtout le moment où tu parles d'une certaine November... *SBAFF* Ton personnage est difficile à cadrer et en effet, assez fous sur les bords mais je les aime comme ça! Je sens que tu vas vraiment bien t'amuser parmi nous! (Et puis nous sommes tellement chaleureux!) *DOUBLE SBAFF*

    En somme, je te valide. Je file tranquillement te mettre tes couleurs et ton rang. D'ailleurs, tu voudrais un lien comment? xD Genre Serveur à l'épouventard ? Tu pourras marquer un truc sur le quidditch dans ton sous-lien si tu veux. (Car d'ailleurs, il te le manque) Enfin, n'oublies pas de réserver ton avatar, de faire ton hibou et de faire ta fiche de relations et de topics!

    Au plaisir mon p'tit chou!


_________________
    © Chikaka & Fallen_Guardian.
    Dreamers will never die
    You don't believe me?
    You would if you'd know
    I'm back from hell.
Revenir en haut Aller en bas
http://appelo-mortem.forumactif.org/mmoire-du-choixpeau-f7/novem http://appelo-mortem.forumactif.com/relations-f29/dancing-away-from-your-past-t1619.htm http://appelo-mortem.forumactif.com/hiboux-f28/chouette-de-november-t1620.htm#40325
Invité
Invité
.


messages


MessageSujet: Re: « Un concerné n'est pas obligatoirement un imbécile encerclé Jeu 30 Juil 2009 - 23:00

    Aaaaaaaanh merci *-*
    Vous êtes trop adorable tous autant que vous etes même si j'ai parlé qu'à deux XD
    Merci pour la fiche *-*
    Et oui, serveur à l'épouvantard, je mettrai pour le Quidditch dans le rang (:
    Marciiiiiii *-*
    trop hate de rp et de faire tous pleins de liens ytoutytout ♥

Revenir en haut Aller en bas
November Sycée Hope
Admin | Serdaigle
Don't let the past ruin you. avatar
.
Féminin

82 messages
Amour : ~~

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 6ème année
Caractère: Éternelle soif d'apprendre & Amusante & Pince sans rire & Enjouée & Dynamique & Naïve & Douce & Gentille & Attentionnée & Intelligente & Impatiente & Calme & Attentive & Généreuse & Franche & Passionée & Maternelle & Curieuse & Impulsive & Renfermée & Secrète & Fidèle & Peureuse.

MessageSujet: Re: « Un concerné n'est pas obligatoirement un imbécile encerclé Jeu 30 Juil 2009 - 23:01

    Oui mais tu as parlé aux deux bigs boss! *TRIPLE SBAFF* Alors tu seras facilement accepté et aimé! <3 Au plaisir mon chou.


_________________
    © Chikaka & Fallen_Guardian.
    Dreamers will never die
    You don't believe me?
    You would if you'd know
    I'm back from hell.
Revenir en haut Aller en bas
http://appelo-mortem.forumactif.org/mmoire-du-choixpeau-f7/novem http://appelo-mortem.forumactif.com/relations-f29/dancing-away-from-your-past-t1619.htm http://appelo-mortem.forumactif.com/hiboux-f28/chouette-de-november-t1620.htm#40325
Maximilien E. Middle
Admin | Serdaigle
Loosing control...Help him to get up! avatar
.
Masculin

5572 messages
Amour : Loréana Wilde est et sera pour toujours l'amour de sa vie!

Pensine
Orientation Sexuelle: Bisexuel
Année d'étude: 7ème année
Caractère: Sincère, honnête, fou, motivé, drôle, beau parleur, inteligent, charmeur, loyal, passioné, passionant, têtu, bien élevé, révolutionnaire, débrouillard, autonome, sarcastique, protecteur, volontaire, amusant, sportif, classe, patient, franc, écrivain, artiste! etc

MessageSujet: Re: « Un concerné n'est pas obligatoirement un imbécile encerclé Jeu 30 Juil 2009 - 23:04

    BIENVENUUUUE,
    J'adoore ton personnage et surtout le lien qu'il y'a entre lui et mes persos... <3 j'ai hate de rp avec toi en tout cas, cela va être géniiiiiial. J'ai pas encore fini ta fiche parce que je tappais un rp mais je m'y remets...Ce que j'ai lu en tout cas est parfait et ton personnage est vraiment original et prticulier. Sinon fais comme chez toi en tout cas, n'hésites pas à flooder aussi et à voter pour le forum. Bienvenue encore et amuses toi biiien


_________________
    Maximien & Travis
    S'il te plait prends ma main.
    Ne te fais plus attendre,
    Il est temps de s'éteindre
    Il est temps de s'étreindre...
    A la lumière obscure...
Revenir en haut Aller en bas
http://appelo-mortem.forumactif.org/-t43.htm http://appelo-mortem.forumactif.com/-t1023.htm http://appelo-mortem.forumactif.com/-t551.htm http://appelo-mortem.forumactif.com/-t236.htm http://appelo-mortem.forumactif.com/-t49.htm
Amanda Miller
Poufsouffle
Princess Pouffy ! avatar
.
Féminin

809 messages
Amour : Nobody

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 6ème année
Caractère: Créative-Gentille

MessageSujet: Re: « Un concerné n'est pas obligatoirement un imbécile encerclé Jeu 30 Juil 2009 - 23:10

Moi aussi j'ai lu la fiche ! Razz C'est assez rare que j'en lise mais j'ai beaucoup aimé la tienne Very Happy

Pas pour le caractère de ton personnage mais pour son histoire, ce qu'il a vécu et ce qu'il vit encore, c'est mignon ... et horrible en même temps ! Razz

Bienvenue parmi nous Monsieur le serveur ! Bravo Bonne intégration ! Pom Pom Girl

Revenir en haut Aller en bas
http://appelo-mortem.forumactif.org/-t672.htm
Invité
Invité
.


messages


MessageSujet: Re: « Un concerné n'est pas obligatoirement un imbécile encerclé Jeu 30 Juil 2009 - 23:18

    Anh*-* merci, ça m'fait beaucoup très plaisir !
    On va dire que j'étais inspirée pour ne pas me la jouer Mary Sue avec un personnage qui a tout vu, tout lu, tout vécu, sauvé de je ne sais quelle catastrophe avec je ne sais quelles grandioses qualités, saint d'esprit et trop fort en magie depuis qu'il a 3 ans *-*
    Hate de rp et d'avoir des liens avec vous ♥

Revenir en haut Aller en bas
Julia Brown
Admin | Gryffondor
--Préféte en chef--Batteuse--co-capitaine--Miss je sais tout avatar
.
Féminin

2266 messages
Amour : Timothé et cela pour la vie

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 7ème année
Caractère: douce, généreuse, courageuse, légèrement timide...

MessageSujet: Re: « Un concerné n'est pas obligatoirement un imbécile encerclé Ven 31 Juil 2009 - 10:55

Bienvenu a toi...
Bon tu connais déja mon point de vu sur ta fiche
et j'adore vraiment la suite de ton histoire...je suis conquise...

Amuse toi bine parmi nous


_________________
Amoureuse tansie
indomptable
enquiquineuse
Revenir en haut Aller en bas
http://appelo-mortem.forumactif.org/ceremonie-des-repartitions-f http://appelo-mortem.forumactif.com/relations-f29/julia-ellevous-les-autres-t1006.htm http://appelo-mortem.forumactif.com/journal-intime-f27/vous-moi-dans-lui-t1192.htm#31656 http://appelo-mortem.forumactif.com/hiboux-f28/des-nouvellesbonnes-nouvelles-t348.htm http://appelo-mortem.forumactif.com/envie-d-un-rp-f30/julia-brown-ou-comment-ecrire-son-histoire-maj-12-09-09-t1798.htm
Alanna Rogers
Serpentard
|Sainte_Patronne_des_Emmerdeuses| avatar
.
Féminin

378 messages
Amour : A quoi il sert? Pas besoin!

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 6ème année
Caractère: Peste, mais pas trop - Manipulatrice, ça un peu trop - Garçon manqué - Violente - Impulsive - Chieuse - Énervante- Énervée - Compliquée, une fille quoi!!

MessageSujet: Re: « Un concerné n'est pas obligatoirement un imbécile encerclé Ven 31 Juil 2009 - 11:47

Wow que dire de plus, un personne très intéressent j'en regrette presque que la fiche soit si courte (même si elle n'est pas si courte XD). Les passages que tu as fait à Poudlard sont excellent!! ça se lit tout seul et c'est très agréable!
En tout cas bienvenue à toi!! Bump

Revenir en haut Aller en bas
http://appelo-mortem.forumactif.org/memoire-du-choixpeau-f7/alan http://appelo-mortem.forumactif.com/relations-f29/alanna-link-me-t1292.htm http://appelo-mortem.forumactif.com/envie-d-un-rp-f30/alanna-rogers-t1293.htm
Contenu sponsorisé

.


messages


MessageSujet: Re: « Un concerné n'est pas obligatoirement un imbécile encerclé

Revenir en haut Aller en bas
« Un concerné n'est pas obligatoirement un imbécile encerclé Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Appelo Mor†em (old) :: 

┤Commencement├

 :: 

Entretiens d'embauches

 :: 

Liste des Employés

-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit