Appelo Mor†em (old)


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

1m50 - Distance de Sécurité Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Ann E. O'More
Serdaigle
Adorable Rêveuse avatar
.
Féminin

329 messages
Amour : Peut-être bien un Serpentard... Oui mais lequel ?

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 5ème année
Caractère: Souriante - Gentille - Têtue - Réveuse - Passionner - Optimiste - Malicieuse - Espiègle

MessageSujet: 1m50 - Distance de Sécurité Ven 3 Avr 2009 - 21:20

    1er Post Pour Aaron

    Contrairement à d’ordinaire, le cours d’histoire de la magie se passait de façon plus agréable pour la plupart des élèves. Ce cours était réputé pour être soporifique depuis de nombreuses années sauf bien sûr pour la plupart des Serdaigles qui avait pratiquement ça dans le sang. Seulement aujourd’hui le professeur avait eut la bonne idée de faire des groupes de travail et ainsi les conversations avait d’avantage lieu d’être. Bien sûr il n’avait fallut que quelque minute aux élèves pour dévier de sujet et se mettre à bavarder de tout et de rien au lieu de discuter avec leurs collègues de leurs travail. Mais l’enseignant n’était pas complètement idiot et avait limité les dégâts en imposant lui-même les groupes. Ann s’était donc retrouver avec une fille et deux garçons. La Serdaigle était plutôt sociable et n’était pas le moins du monde gêner par la présence de garçons dans son groupe mais ça ne semblait pas être le cas de Lenny. En effet son frère ne cesser de se retourner vers elle et de lui adresser des regards qui se voulaient sûrement discret, afin de constater qu’on ne traumatiser pas sa petite sœur chérie. Pourquoi fallait-il que les cinquièmes années fassent ce jour là un cour en commun avec les 6 et 7 ème années ? Elle n’en avait aucune idée, mais elle était loin d’être ravis par ceux-là. Elle devait déjà se préoccuper de la protection excessive de Lenny dans les alentours du château ou même pendant les vacances scolaires, alors s’il s’y mettait aussi pendant les cours elle allait vraiment finir par péter une durite.

    Bon certes elle adorait son frère et parfois il était bien utile et elle était heureuse de l’avoir a ses côtés, notamment lorsque des Serpentard l'’embêter, mais il y avait tout de même des limites a tout ! Elle n’était pas en sucre et bien qu’il semble l’ignorer et que son visage d’ange laissait présager le contraire, elle savait se défendre ! Si si j’vous jure c’est vrai. Loin d’avoir la langue dans sa poche, elle était assez rusée pour se sortir toute seule des situations délicates. Mais il n’y avait rien à faire et Lenny continuer son petit manège, croyant certainement qu’elle ne l’avait pas vu. Quoiqu’il en soit la demoiselle préféra se concentrait sur l’exposer et reportait son attention sur ses collègues de travail au lieu de se diriger vers Lenny pour lui faire une crise. L’un des deux garçons semblait avoir remarqué le regard noir de son grand frère.

    Ann – « Les frères ! »
    s’exclama-t-elle légèrement agacer, levant les yeux au ciel, avant de lui adresser un sourire sincère mais plein d’excuse. « Faut pas te sentir visé, il réagit comme ça avec tout le monde. Dès qu’un garçon est à moins de 1m50 de moi. Môsieur pète une durite . Bouhou bouhou » continua-t-elle avec un rire amusé, légèrement moqueuse.

    Ann était ainsi, sociable à souhait, n’ayant jamais de mal à communiquer avec les autres et faisant preuve de beaucoup de gentillesse. Mais encore fallait-il que se soit réciproque….

Revenir en haut Aller en bas
http://appelo-mortem.forumactif.org/memoire-du-choixpeau-f7/ann- http://appelo-mortem.forumactif.com/relations-f29/l-oiseau-vole-ann-relashion-ship-t1301.htm http://appelo-mortem.forumactif.com/hiboux-f28/archimede-voliere-de-ann-t1405.htm http://appelo-mortem.forumactif.com/envie-d-un-rp-f30/chronologie-d-ann-t1302.htm
Invité
Invité
.


messages


MessageSujet: Re: 1m50 - Distance de Sécurité Ven 3 Avr 2009 - 23:37


    L’Histoire de la Magie… Avec un grand H et un grand M, s’il vous plaît. Plus couramment appelée la matière du sommeil, ou le chant de Morphée pour les plus poétiques… Les lions s’y reposent, les serpents s’y lovent et les blaireaux y rêvassent. Mais les aigles, eux, comme dans la plupart des cours, y travaillent. Posent des questions, participent, prennent des notes à la vitesse d’un éclair de feu. La plupart du temps bien sûr. Mais pourquoi cette foi-là serait différente, dites-moi ? Parce qu’il y a des sixièmes et des septièmes années ? Du tout ! Il en faut bien plus pour empêcher Aaron Kinnéas de prendre des notes avec avidité (sans aller jusqu’à baver sur ses feuilles, évidemment). Des problèmes de cœurs ? Oui, c’était une raison un peu plus valable, certes. Des histoires de meurtre ? Bingo ! Oui, Aaron avait une sacrée imagination. La plupart de ses camarades avaient d’ailleurs les yeux ronds comme des soucoupes quand il leur faisait part de ses théories plus abracadabrantes les unes que les autres. Mais globalement, vu que la victime était une élève de l’école, le jeune homme préférait se taire plutôt que de choquer ou encore de donner l’impression de prendre la chose à la légère, ce qui n’était absolument pas le cas. Aaron réagissait comme ça, il n’y pouvait rien. A la mort de son père, il avait fait de même. S’imaginant des explications chimériques jusqu’à ce qu’il accepte la mort et fasse son deuil. Une sorte de système de purge original. Bref, cela expliquait pourquoi le brunet était plutôt rêveur pendant ce cours. Il élaborait des scénarios.
    Aaron était tellement dans son monde qu’il ne vit même pas que le professeur les avait séparés en groupes. Il vit encore moins qu’il était dans celui d’Ann O’More. La petite sœur de Lenny… En fait, il réalisa dans quelle situation il était seulement quand sa camarade prit la parole.

    Ann « Les frères ! Faut pas te sentir visé, il réagit comme ça avec tout le monde. Dès qu’un garçon est à moins de 1m50 de moi. Môsieur pète une durite. Bouhou bouhou »

    Là, Aaron émergea enfin.
    Il aimait bien Ann. C’était une fille gentille, souriante, gaie, une de ces personnes qui ont l’incroyable don de faire sourire les autres sans qu’ils y pensent. En règle générale, sa simple présence allégeait le cœur du jeune homme. Mais ils n’étaient pas spécialement amis pour autant. Ils se souriaient, se disaient bonjour, merci, bonne chance, rien de bien alchimique. En fait, quand les deux Serdaigles se parlaient, il y avait une certaine timidité dans l’air. Pour Aaron, cela était normal bien que dommage, d’où sa gêne. Pourquoi normal ? Parce qu’il ne s’entend pas très bien avec le grand frère O’More. En effet, suite à un malentendu, Lenny ne le portait pas vraiment dans son cœur et Aaron en était désolé. Sachant que les O’More s’entendent très bien, le jeune Kinnéas ne pouvait s’empêcher de se sentir coupable quand il abordait la demoiselle. Il n’avait vraiment pas envie de donner à Lenny plus de raisons qu’il en faut pour qu’il le déteste. Mais peut-être y avait-il autre chose derrière cette timidité réciproque, mais Aaron ne s’était jamais vraiment penché dessus, se disant que c’était seulement à cause des tensions entre le frérot et lui.
    Loin d’être réjoui de se trouver à moins d’ 1m50 d’Ann et surtout de se retrouver dans la même pièce que Lenny, le brunet tourna la tête en direction du Poufsouffle protecteur, il déglutit et baissa les yeux avant de se retourner vers ses camarades de travail. Voir l’air enjoué de la jeune O’More suffit à le rassurer et lui donna même la force de sourire tout en lançant sur un ton léger :

    Aaron « J’espère qu’il ne va pas nous sauter dessus si on te passe une plume… »

    Cela fit rire l’autre fille du groupe et rassura l’autre garçon qui semblait avoir sentit le « doux » regard-avertissement du jaune et noir. Bon, au moins il arrivait à faire sourire deux de ses partenaires de travail, il ne manquait plus qu’Ann…

Revenir en haut Aller en bas
Ann E. O'More
Serdaigle
Adorable Rêveuse avatar
.
Féminin

329 messages
Amour : Peut-être bien un Serpentard... Oui mais lequel ?

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 5ème année
Caractère: Souriante - Gentille - Têtue - Réveuse - Passionner - Optimiste - Malicieuse - Espiègle

MessageSujet: Re: 1m50 - Distance de Sécurité Sam 4 Avr 2009 - 1:03

    Ce n’est que lorsqu’Aaron releva légèrement les yeux qu’elle se rendit compte qu’en fait il n’avait peut-être pas remarquer le regard de Lenny, et qu’elle s’était faite des idées. Peu importe c’était maintenant chose faite et le jeune homme ne semblait pas ravie de la nouvelle. Elle pouvait tout à le fait le comprendre, Lenny était plus vieux que lui et savait se battre et elle n’aurait pas aimé être a sa place. Mais elle ne pouvait pas éternellement éviter la gente masculine juste pour faire plaisir a son frère. De plus elle connaissait un peu Aaron Kinnéas. Enfin légèrement à vrai dire. Si peu… A regrets toutefois car elle n’avait jamais pût lui parler plus de cinq minute d’affiler.

    Elle se faisait peut-être des idée, mais elle avait l’impression que Lenny en voulait particulièrement à Aaron pour une raison inconnue et qui n’avait rien à voir avec elle. Après tout c’était tout à fait possible mais elle ne voyait pas comment on pouvait détesté un garçon tel qu’Aaron. Bon certes elle ne le connaissait pas mais il dégager quelque chose. Impossible de mettre des mots sur ce « quelque chose » mais Ann sentait que c’était un garçon droit, gentil et a qui on pouvait faire confiance. Si la Serdaigle avait répétait cela à Lenny il aurait certainement dit qu’il était trop naïve et que l’habit ne faisait pas l’Auror , mais peu importe elle était têtue et ne voyer aucune raison de se méfier de lui pour l’instant. De plus s’ils devaient faire équipe pour le cour d’histoire elle ne pouvait quand même pas se mettre a cinquante mètre de lui sous prétexte que son protecteur de frère lui avait dit de ne pas parler au inconnu. D’autant plus qu’il se mit à lui sourire, répondant à sa réplique et qu’elle vit encore moins en quoi Aaron pouvait être dangereux.

    Aaron « J’espère qu’il ne va pas nous sauter dessus si on te passe une plume… »

    L’autre fille du groupe se mit à rire et Ann fit de même. Il est vrai que vu les proportions que prenait de temps à autre la protection de son frère il valait mieux en rire qu’en pleurait.

    Ann – « J’espère pas non plus » fit-elle en grimaçant « Tu crois qu’si ça arrive j’aurais une mauvaise note ? » rajouta-t-elle en grimaçant toujours, soucieuse et le plus sérieusement du monde avant de rire légèrement de nouveau.

    En l’observant elle se dit qu’elle ne s’était sûrement pas tromper et qu’il était sans doute aussi sympathique qu’il en avait l’air malgré une timidité évidente. De son côté Ann n’avait jamais de mal a abordé les autres bien que parfois elle était assez réservé.

    Ann – « Aaron c’est ça ? »

    Un peu bête de lui demander des précision sur son nom étant donné qu’ils semblaient avoir le même âge et étaient de la maison mais elle voulait être certaine de ne pas confondre avec quelqu’un d’autre.

    Ann – « On devrait peut-être commencer l’exposer avant que Lenny ne sorte une hache ? » fit-elle avec de nouveau un sourire.

Revenir en haut Aller en bas
http://appelo-mortem.forumactif.org/memoire-du-choixpeau-f7/ann- http://appelo-mortem.forumactif.com/relations-f29/l-oiseau-vole-ann-relashion-ship-t1301.htm http://appelo-mortem.forumactif.com/hiboux-f28/archimede-voliere-de-ann-t1405.htm http://appelo-mortem.forumactif.com/envie-d-un-rp-f30/chronologie-d-ann-t1302.htm
Invité
Invité
.


messages


MessageSujet: Re: 1m50 - Distance de Sécurité Sam 4 Avr 2009 - 17:53


    Ouf, Ann aussi se mit à rire ce qui apaisa grandement les inquiétudes de Aaron. Si la solidarité frère-sœur avait atteint des propensions colossales, elle n’aurait pas réagit ainsi. Donc Ann était définitivement ce qu’on pouvait qualifier une personne saine d’esprit. Un bon point pour elle, un très bon point pour Aaron. Au moins, ils pouvaient travailler paisiblement avec elle, tout en faisant attention de ne pas se faire agresser par le garde du corps de la demoiselle. Et il y en a qui qualifient le cours d’Histoire d’ennuyeux !
    Conforté dans son idée qu’aucune malédiction le poussait à faire de tous les O’More ses ennemis, le sourire de Aaron s’agrandit tandis qu’il sortait une feuille de parchemin pour y noter leurs idées.

    Ann « J’espère pas non plus. Tu crois qu’si ça arrive j’aurais une mauvaise note ? »

    La grimace qu’elle avait tirée au début suffisait largement à prouver qu’elle n’était pas sérieuse. Aaron prit un air complètement sérieux lui aussi pour lui répondre. Mais ce qui le trahissait, lui, c’était ses yeux rieurs.

    Aaron « Aucune idée ; mais par précaution, surveille-le. Nos vies et ta note en dépendent.

    Quand je vous disais qu’Ann avait un effet très positif sur les gens. Sans le savoir, Aaron venait d’oublier ses petits problèmes. Même si, ce faisant, l’affaire Lenny lui était revenue en tête. Mais là, il ne s’inquiétait pas plus que ça. Même s’il y avait de quoi. En cet instant, cela ne semblait être rien de plus qu’une anecdote amusante. Puis il entendit Ann prononcer son prénom et il leva les sourcils tout en la regardant dans les yeux. Elle n’était pas sûre de savoir comment il s’appelait ? Il ne savait pas s’il devait être plus vexé ou triste, mais il n’y fit rien paraître et décida de continuer sur la voie de la légèreté. Autant ne pas casser l’ambiance. Sinon leur travail serait long et peut-être pas vraiment concluant. Mais qu’est-ce que le professeur avait donc fumé lorsqu’il a décidé des groupes ?

    Aaron « Oui, c’est moi. Merci de t’en être rappelé, Ann. »

    Finalement, son ton n’était pas si vexé que ça. Il était plutôt reconnaissant, mais ce n’en était pas très naturel. Toutefois, la moue faussement tristounette qu’arborait le visage du jeune homme laissait clairement entendre qu’il plaisantait. Il suffisait d’observer Ann quelques minutes en cours pour savoir qu’elle était une fille assez rêveuse. Et, voyez-vous, Aaron a déjà eut quatre ans pour l’observer. Non pas qu’il ne faisait que ça pendant les cours ! Mais quand on est un minimum curieux, on se surprend quand même à observer ses camarades de classe de temps en temps. L’autre fille de leur groupe de mit à sourire également, comme amusée par le dialogue entre les deux Serdaigles. L’autre garçon, quant à lui, en profita pour se présenter lui aussi avec un grand sourire. De toutes évidences, la timidité qui régnait toujours quand quelques personnes réunies de force faisaient connaissance s’était amoindrie. Sur cette lancée, la deuxième fille se présenta également puis Ann proposa qu’ils se mettent au travail avant que son frère ne sorte une hache.
    Et ils se mirent au travail. Déversant leurs idées sur des morceaux de papier, s’organisant du mieux qu’ils le pouvaient. Le groupe d’élèves était dans une période de silence dédié à la concentration (il fallait trouver des références parmi les Goblins importants dans l’Histoire, et tout le monde sait que les noms de Goblins ne sont pas faciles à retenir). Aaron soupira, s’adossa sur sa chaise en étirant les jambes et en fixant le plafond, à la quête du bon personnage. Rien. Il rebaissa les yeux et croisa de nouveau le regard de Lenny. Un frisson lui parcourut l’échine et le bleu et argent détourna les yeux pour rencontrer ceux d’Ann.

Revenir en haut Aller en bas
Ann E. O'More
Serdaigle
Adorable Rêveuse avatar
.
Féminin

329 messages
Amour : Peut-être bien un Serpentard... Oui mais lequel ?

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 5ème année
Caractère: Souriante - Gentille - Têtue - Réveuse - Passionner - Optimiste - Malicieuse - Espiègle

MessageSujet: Re: 1m50 - Distance de Sécurité Dim 5 Avr 2009 - 1:04

    Aaron « Aucune idée ; mais par précaution, surveille-le. Nos vies et ta note en dépendent.

    De toute évidence Aaron avait un humour compatible avec le sien, comprenant tout de suite qu’elle plaisanter et continuant sa petite comédie. Elle avait sourit de nouveau appréciant sa réplique. Une certaine alchimie semblait opéré entre les deux élèves. Ou du moins jusqu'à ce qu’elle lui demande son prénom car qu’il essayait de le cacher il semblait plus distant.

    Aaron « Oui, c’est moi. Merci de t’en être rappelé, Ann. »

    Elle se mit à sourire de nouveau. A croire que se jour là, on avait lancer un sort sur sa bouche. Pas qu’elle ne souriait jamais, bien au contraire, c’était une jeune fille joyeuse et pleine de vie, mais pas à se point là d’ordinaire. Quoiqu’il en soit elle fût ravie d’entendre son nom dans la bouche d’Aaron car a vrai dire c’était pour ça qu’elle lui avait demander le sien. Elle n’était pas certaine qu’il le sache . Après tout elle était plus connus sous le nom de « la sœur de Lenny » qu’autre chose. La plupart des gens qu’elle côtoyer étaient des amis de son frère et l’appeler plus souvent « miss » « puce » « choupinette » ou autre surnom du genre, mais presque jamais Ann. Mais pas Aaron…

    Ils se mirent ensuite au travail et les quatre inconnus devinrent bientôt des collègues de travail, chacun aidant l’autre à trouver des noms de gobelins, car c’est de cela qu’il s’agissait. Au bout de quelque minute leurs exposé avait largement avancé et une excelente note se profiler à l’horizon. Ann avait sympathisé avec chaque membre de son groupe et chacun semblait plus où fatigué par le travail effectuer. Alors qu’Aaron se détendait sur sa chaise elle le vit se raidir tandis que Lenny les observait toujours et son regard rentra en contact avec celui du Serdaigle.

    Ann – « Je sais ce qu’tu pense »
    dit-elle d’une voix douce . « Mais Lenny n’est pas méchant. Je sais qu’il peut paraitre un peu rustre parfois mais… c’est quelqu’un de génial. Je t’assure. Tu peut m’croire. »

    Elle lui adressa un léger sourire rassurant, n’aimant pas l’idée qu’Aaron puisse angoisser à l’idée de se faire décapiter par Lenny seulement parce qu’il était dans le même groupe de travail qu’elle. Elle aimait bien Aaron bien qu’elle le connaissait peu et sa nature généreuse faisait qu’elle n’avait aucune envie d’être la cause des tracas des gens qu’elle appréciait. De plus elle restait persuadé que quelque chose d’autre qu’elle poussait Lenny a regardait Aaron avec insistance.

    Ann – « Excuse moi de demander ça mais… Vous vous connaissez ? J’ché pas c’est étrange, idiot surement, mais… j’ai l’impression qu’il se passe un truc entre mon frère et toi. »

    Ann regretta un peu ses parole car si elle se trompait il allait probablement croire qu’elle était folle ou parano mais elle était curieuse et arrivait rarement a tempéré ce défauts.

    Ann – « Vous ne sortez pas ensemble au moins ? »
    demanda-t-elle avec humour pour lui faire comprendre qu’elle ne l’accuser de rien.

Revenir en haut Aller en bas
http://appelo-mortem.forumactif.org/memoire-du-choixpeau-f7/ann- http://appelo-mortem.forumactif.com/relations-f29/l-oiseau-vole-ann-relashion-ship-t1301.htm http://appelo-mortem.forumactif.com/hiboux-f28/archimede-voliere-de-ann-t1405.htm http://appelo-mortem.forumactif.com/envie-d-un-rp-f30/chronologie-d-ann-t1302.htm
Invité
Invité
.


messages


MessageSujet: Re: 1m50 - Distance de Sécurité Dim 5 Avr 2009 - 21:40


    Aaron commençait sérieusement à se demander pourquoi leur relation avait été aussi… coincée jusque là. Car en cet instant, Ann et lui parlaient plutôt bien, très bien même. Ce n’était pas un dialogue où Aaron craignait sans arrêt d’avoir offensé l’autre. Les réactions de le demoiselle étaient sans cesse positives tant elle souriait. Lui qui s’inquiétait plus tôt de ne pas voir d’alchimie s’opérer au sein de leur groupe de travail, il fut bien vite rassuré. Non pas qu’il n’était pas quelqu’un de sociable, en fait, en temps normal, il n’aurait jamais craint une telle chose. Mais voilà, en ce moment, il n’était plus trop sûr de lui. Heureusement, le charme d’Ann semblait opérer. Et ils travaillèrent agréablement.
    Si Ann semblait détenir le secret d’une ambiance agréable, Lenny, le frère, avait lui un certain savoir faire pour faire fondre tout sentiment de bien être. En un regard, Aaron s’était senti mal. Avec l’impression d’être une personne abjecte et sans morale. Le Poufsouffle était très fort. C’était indéniable. Fraîchement imprégné de ce nouveau malaise, le Serdaigle fut « sauvé » par le regard de la jeune O’More. Il eut l’impression qu’une bulle le protégeait de ce malaise constant et il sentit qu’il put de nouveau respirer. Enfin c’était avant d’entendre ce que la charmante sorcière avait à lui dire.

    Ann « Je sais ce qu’tu pense. Mais Lenny n’est pas méchant. Je sais qu’il peut paraitre un peu rustre parfois mais… c’est quelqu’un de génial. Je t’assure. Tu peux m’croire. »

    Là, il se sentait encore plus mal. La bulle était partie et il se noyait dans un malaise encore plus grave qu’avant. Le voilà qui se sentait coupable. Il détourna vite le regard, gêné et marmonna d’une voix pas vraiment assurée :

    Aaron « Je demande qu’à te croire... »

    En fait il savait que Lenny était quelqu’un de bien. C’était obligé, en fait. Car c’était le meilleur ami d’Aria. Comment pouvait-il donc en être autrement. C’était peut-être pour ça qu’il se sentait aussi mal, parce qu’il savait que Lenny était u gars sympa. Mais en même temps, malgré son affection naissante envers Ann, il était impossible de lui dire « Je sais que c’est quelqu’un de bien » pour la simple et bonne raison que le Lenny en question semblait le regarder comme s’il voulait lui arracher les yeux. Ce serait légèrement paradoxal. En parlant, de paradoxal, Aaron avait intérêt à éviter d’y plonger en plein dedans quand il répondra à ceci :

    Ann « Excuse moi de demander ça mais… Vous vous connaissez ? J’sais pas c’est étrange, idiot surement, mais… j’ai l’impression qu’il se passe un truc entre mon frère et toi.
    Vous ne sortez pas ensemble au moins ? »


    Mais il eut du mal à contrôler sa réaction. D’abord, il éclata d’un léger rire terriblement gêné. Il aurait trouvé ça tellement drôle s’il ne déplorait pas tant sa situation avec Lenny. Puis il regarda Ann d’un air hésitant. Le regard de la jeune Serdaigle lui suffisait à prendre sa décision. Elle méritait qu’on soit franc avec elle. En fait, elle méritait tellement mieux qu’être obligée de travailler avec un mec qui a probablement blessé son génial de frère dans son amour propre. Le brunet se passa une main maladroite dans les cheveux, geste purement mécanique retranscrivant sa quête de bons mots. Car même s’il ne voulait pas embellir la vérité, il ressentait le besoin de se justifier.

    Aaron « Non, non on est pas ensembles, lui et moi. En fait, je préfèrerais… C’est que… j’ai fait une erreur vraiment stupide et j’en suis pas fier… Et je ne pense pas qu’il ait envie d’en parler… »

    Puis il baissa les yeux, rouge de honte. Il tira un morceau de parchemin et y écrivit quelques noms de Gobelins importants. Il n’osait pas regarder Ann dans les yeux, il n’avait vraiment pas envie d’y voir la colère naître et encore moins une rancœur similaire à celle qui était apparue dans les yeux de Lenny quand « l’erreur » fut commise. Il ne savait pas comment elle avait réagit, il ne leva toujours pas les yeux de sa feuille et après un court silence, il entendit leurs deux autres collègues s’entretenir au sujet d’un conflit quelconque entre Gobelins et Sorciers.

Revenir en haut Aller en bas
Ann E. O'More
Serdaigle
Adorable Rêveuse avatar
.
Féminin

329 messages
Amour : Peut-être bien un Serpentard... Oui mais lequel ?

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 5ème année
Caractère: Souriante - Gentille - Têtue - Réveuse - Passionner - Optimiste - Malicieuse - Espiègle

MessageSujet: Re: 1m50 - Distance de Sécurité Mar 7 Avr 2009 - 22:15

    Aaron détourna le regard lorsqu’elle lui assura que Lenny était quelqu’un de bien. En douter-t-il ou alors était il contrarier à l’idée qu’elle croit qu’il l’était ? Elle n’aurait sût le dire. En tout cas elle n’avait pas pensé à mal en disant cela. Certes elle l’avait dit pour défendre son frère mais en aucun cas incriminer Aaron. Le jeune homme ne semblait pas être quelqu’un de méchant ou du genre à juger sans connaitre. Enfin c’est l’impression qu’elle avait.

    Aaron « Je demande qu’à te croire... »

    Elle lui adressa un sourire rassurant. Il semblait être un garçon renfermé et peut-être torturé. Ann se demanda pourquoi il agissait ainsi, comme si il était dans un autre monde, à part des autres et semblait vouloir s’en protéger. Pourquoi avait-il l’air si fragile et meurtris ? Autant de question dont elle n’avait pas la réponse mais elle était impatiente de les apprendre un jour. Cherchant à renouer le tact, elle lui demanda alors si lui et Lenny se connaissait .

    Aaron « Non, non on est pas ensembles, lui et moi. En fait, je préfèrerais… »

    Elle resta légèrement perplexe par la réponse de Aaron car à vrai dire elle ignorait qu’il était bisexuel et sa phrase sur une potentielle relation avec son frère était tout bonnement de l’humour. Elle se demanda s’il faisait lui aussi de l’humour où si le Serdaigle était gai et craquer effectivement pour Lenny, mais elle préféra s’abstenir de lui poser la question par tact et surtout car elle ne désiré pas vraiment connaitre la réponse.

    Aaron – « C’est que… j’ai fait une erreur vraiment stupide et j’en suis pas fier… Et je ne pense pas qu’il ait envie d’en parler… »
    Ann – « Tu m’inquiète… » dit-elle sérieusement, soucieuse a présent.

    Qu’est-ce qu’un garçon aussi gentil qu’Aaron aurait pût faire comme « erreur » pour que son frère le déteste ? Parce qu’au vue du regard meurtrier qu’il lui lancé ça devait être effectivement le cas. Ann ne pût s’empêcher de lever légèrement aux ciel en pensant que d’ordinaire Lenny lui interdisait déjà bien assez la fréquentation de garçon, alors avec quelqu’un qu’il détestait…. Elle aurait sans aucun doute droit à ses reproches mais peu lui importer, elle avait beau être gentille, elle avait tout de même du caractère.

    Aaron semblait être des plus mal à l’aise et n’oser plus la regarder. Elle détesta cela, elle n’aimait pas mettre les autres dans l’embarra et se mit à culpabilisa d’avoir emmener le sujet sur Lenny et lui. Quel idiote ! Elle aurait bien mieux fait de se taire.

    Ann – « Aaron ? »
    demanda-t-elle en posa une main sur son bras.

    Son geste servait à attiré son attention. Elle attendit patiemment qu’il lève les yeux vers elle, et lui adressa de nouveau un sourire, un de ceux communicatif qui vous font sourire vous aussi d’un seul coup.

    Ann – « Je suis désolé. Je ne voulais pas t’embarrassé. Ça va ? »

    Elle voyait bien qu’il aurait pût se porter mieux mais s’était sortie tout seul et c’était en quelque sorte sa manière de lui montrer qu’elle s’intéressait a son sort. La phrase du bleu et bronze continuait de résonner dans son esprit et sa curiosité ne cesser de s’agrandir. Qu’avait-il bien pût se passer ? Mystère….

Revenir en haut Aller en bas
http://appelo-mortem.forumactif.org/memoire-du-choixpeau-f7/ann- http://appelo-mortem.forumactif.com/relations-f29/l-oiseau-vole-ann-relashion-ship-t1301.htm http://appelo-mortem.forumactif.com/hiboux-f28/archimede-voliere-de-ann-t1405.htm http://appelo-mortem.forumactif.com/envie-d-un-rp-f30/chronologie-d-ann-t1302.htm
Invité
Invité
.


messages


MessageSujet: Re: 1m50 - Distance de Sécurité Jeu 9 Avr 2009 - 12:58


    Je vous laisse imaginer la torture psychologique. En cet instant, Aaron avait l’impression d’être dans une salle d’interrogatoire (avec la lampe poussiéreuse qui pend du plafond) assis en face d’un flic qui le questionnait au sujet d’un acte terroriste. Un bon flic en plus : Ann. De quoi faire culpabiliser le plus pur des innocents. A chaque fois qu’elle le fusillait, le Serdaigle avait l’impression qu’il aurait préféré recevoir un bon coup de poing à la figure ou au ventre, ou n’importe où. Bon, certes, la torture n’aurait certainement pas lieu d’être si le jeune homme n’avait pas une telle imagination, et s’il n’avait jamais vu de film policier de sa vie. C’était ça l’inconvénient d’avoir grandit dans un environnement à la fois moldu et sorcier. Qu’il aurait préféré sortir avec Lenny… Aaron avait dit cela dans le sens où les deux garçons auraient de bien meilleurs rapports s’ils étaient ensembles. Enfin, au moins Aaron ne se sentirait pas aussi mal à chaque fois qu’il le croise dans les couloirs, et ça, ce serait un sacré plus. Ce n’était pas parce qu’il était attiré par lui. Certes, le Poufsouffle était mignon, mais ce n’était pas une raison suffisante pour désirer une telle relation. Après tout, des sorcières et sorciers mignons, il y en avait partout, et même en face de lui, ce n’était pas pour cela qu’il voulait sortir avec chacun d’entre eux. Mais là, nous divaguons, surtout qu’Aaron n’expliquera pas cela à Ann pour la simple et bonne raison qu’il n’avait pas vu son malaise et surtout qu’il n’avait pas pensé que ses propos puissent être interprétés de cette façon. Oui, c’est vrai, quand Aaron n’est pas bien, il ne pense pas toujours aux autres interprétations pouvant émaner de ses propos. Le summum de la torture mentale arriva quand Ann lui avoua qu’il l’inquiétait. Là, le brunet ferma les yeux, refusant catégoriquement de voir l’expression du visage de la jeune sorcière en face de lui. Le cœur brisé, il avait déjà connu récemment et il n’était pas prêt à subir cela de nouveau en voyant à quel point il faisait de la peine à une personne aussi adorable qu’Ann O’More. Qu’il était bête. Il aurait mieux fait de ne pas parler de manière aussi éludée. Voire de ne pas lui avoir parlé de cela du tout. Le mieux aurait été de faire un gros détournement de conversation.

    Il ne rouvrit les yeux que lorsqu’il sentit une main réconfortante sur son bras. Celle d’Ann. Il se força à la regarder dans les yeux et constata avec effroi qu’elle s’inquiétait pour lui. Son visage s’empourpra, il était vraiment stupide en ce moment ! Ce qui était bien dans cette situation, c’était que pendant ce temps là, le travail avançait bien. Les deux autres membres y allaient allègrement dans leur catalogage de Gobelin, même si en cet instant, ils tenaient une dispute inutile quant au titre d’un directeur de banque célèbrement sanguinaire. Inutile car lui connaissait la réponse. Mais il n’était pas en état de les aider car Ann confirma ses craintes.

    Ann « Aaron ? Je suis désolée, je ne voulais pas t’embarrasser. Ca va ? »

    Le concerné détourna encore une fois le visage, rouge de honte, pour fixer le sol, bien qu’il sentit le regard courroucé de Lenny. Le fait de voir un contact physique établit entre sa sœur et lui devait ébranler sa foi en l’existence du Père Noël. Pendant ce temps là, Aaron réfléchissait à un moyen de soulager Ann, chose qui était bien plus importante que la sécurité de sa propre tête brune. Il finit par retrouver une couleur faciale un peu plus correcte avant de retrouver un sourire sincère et chaleureux et de plonger son regard malicieux dans celui de la bleue et bronze.

    Aaron « Je vais bien pour l’instant. Mais quand Lenny m’aura coupé ce bras » il leva légèrement le bras que touchait Ann. « je risque d’avoir besoin de l’infirmière. »

    Son sourire s’élargit. Certes, il donnait surement l’impression de passer du chaud au froid, mais il ne voulait plus que l’adolescente s’inquiète pour lui. Après tout, sa vie n’était pas en danger… Sauf si on considérait avec paranoïa les récents événements ayant lieu dans l’école. Son sourire s’élargit et il tendit le bras en question, forçant gentiment Ann à lâcher prise, pour attraper leur feuille de travail et écrire quelques dates.

Revenir en haut Aller en bas
Ann E. O'More
Serdaigle
Adorable Rêveuse avatar
.
Féminin

329 messages
Amour : Peut-être bien un Serpentard... Oui mais lequel ?

Pensine
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Année d'étude: 5ème année
Caractère: Souriante - Gentille - Têtue - Réveuse - Passionner - Optimiste - Malicieuse - Espiègle

MessageSujet: Re: 1m50 - Distance de Sécurité Dim 12 Avr 2009 - 13:09

    [ Désolé pour le retard...]

    Aaron - « Je vais bien pour l’instant. Mais quand Lenny m’aura coupé ce bras je risque d’avoir besoin de l’infirmière. »
    Ann – « Oh… »

    Elle ne s’était pas aperçut qu’elle avait toujours sa main posait sur le bras d’Aaron et à la remarque de se dernier elle la retira vivement comme si d’un seul coup le bras du jeune homme était devenu brûlant. La rouge lui monta aux joues immédiatement et elle baissa la tête, honteuse. Elle avait fait ce geste en toute innocence et naïveté ne réalisant pas qu’il pouvait être interpréter comme une quelconque approche de séduction et elle se sentait tout à coup mal à l’aise. Peut-être parce qu’Aaron était gentil et loin d’être repoussant ou tout simplement parce que Lenny l’accuserait sans aucun doute d’avoir des vues sur lui-même si ce n’était pas la vérité. Enfin pour l’instant…

    Quoiqu’il en soit, Aaron semblait plus concentré sur le devoir que sur elle à présent et elle saisit cette opportunité pour reprendre contenance car après tout rougir pour si peu était tellement ridicule. Jetant à son tour un œil sur ses notes elle rajouta deux trois dates elle aussi. Les quatre élèves mirent alors leurs rapport en commun et Ann qui avait la plus jolie écriture rédigea le tout tandis que les autres bavarder gentiment. Par maladresse elle fit tomber sa plume à un instant, et elle se pencha donc pour le ramasser et ce remit à écrire mais…

    Ann – « Oh non !!! »


    Interpeler par le ton choqué de Ann, les autres membres du groupe, Aaron y compris, se tournèrent vers elle avec un air surpris, ne comprenant pas ce qui mettez la jeune fille dans un tel états. Elle avait les yeux river sur la feuille et semblait y voir quelque chose d’abominable.

    Ann – « Regarder »


    Elle leurs montra la feuille juste après avoir écrit. Les mots étaient rédigé avec application et beaucoup de soin mais d’un seul coup sans raison apparente l’encre ce mit à dégouliner et salir la feuille avant de disparaitre.

    Ann – « Et ça fait cela a chaque fois que j’essaye d’écrire quelque chose ! Je crois qu’on a lancer un sort à notre devoir ! »

Revenir en haut Aller en bas
http://appelo-mortem.forumactif.org/memoire-du-choixpeau-f7/ann- http://appelo-mortem.forumactif.com/relations-f29/l-oiseau-vole-ann-relashion-ship-t1301.htm http://appelo-mortem.forumactif.com/hiboux-f28/archimede-voliere-de-ann-t1405.htm http://appelo-mortem.forumactif.com/envie-d-un-rp-f30/chronologie-d-ann-t1302.htm
Invité
Invité
.


messages


MessageSujet: Re: 1m50 - Distance de Sécurité Jeu 16 Avr 2009 - 23:09

[j'ten veux pas vu que moi aussi j'suis désolé pour le retard et la piètre qualité de mon post ^^' ]


    Le jeune Serdaigle n’avait pas du tout été gêné par le geste d’Ann. En fait, il était habitué à ce genre de contact, n’étant lui-même pas vraiment timide en temps normal. En fait, même si la personne lui touchant le bras tentait de le séduire, il ne le verrait probablement pas à moins qu’il soit très attiré par cette personne ou bien que le courant passe TRES bien. Ce ne fut seulement que lorsqu’il vit Ann détourner le regard et rougir qu’il se rendit compte que comment la situation pouvait être interprétée et il douta même un instant. Et si c’était une tentative d’approche de la part de la demoiselle ? Le jeune sorcier était dans un tel état qu’il n’y avait pas pensé le moins du monde. Et s’il venait de lui faire de la peine ? Pendant que ce défilé de questions pas très réconfortantes paradait dans son esprit, il observa en coin la bleue et bronze. En fait, elle avait l’air gênée mais pas vraiment triste. Après tout, ce n’était peut-être pas une tentative de séduction. Encore une fois, l’imagination d’Aaron l’avait emporté dans des eaux troubles. Enfin… Elle était plutôt jolie… Voire carrément mignonne. Et adorable en plus. Seulement aux vues de la situation sentimentale actuelle du Serdaigle, il n’aurait pas vraiment su comment réagir. En fait, en ce moment, il doutait même de sa faculté à être heureux et à rendre heureux une autre personne à cause de ses mésaventures avec Jules et Devan. Sans oublier la présence de Lenny. Le frère qui le tuerait certainement sur le champ s’il voyait une étincelle de passion dans ses yeux lorsque Aaron les posent sur la jeune O’More.

    Peu désireux de se pencher davantage sur l’hypothèse de sa décapitation, Aaron se remit au travail et chassa ses idées bizarres et sûrement irréalistes de son esprit. (comme si, dans son état actuel, il était capable de plaire à quelqu’un…). Tout allait pour le mieux au milieu des citations de noms de batailles sanglantes de Gobelins quand tout à coup…

    Ann « Oh non ! Regardez »

    Au vu de l’actualité sordide du château ainsi que des choses peu agréables qui lui étaient arrivées récemment, Aaron releva vivement la tête, s’attendant au pire. Il fut presque soulagé de voir que ce n’était là qu’un problème d’encre. Presque, car après tout, il était un Serdaigle et bousiller un devoir de la sorte était à peu prés aussi condamnable que l’utilisation d’un vieux sortilège impardonnable. Surpris, il observa avec les yeux ronds son homologue masculin prendre le bout de papier des mains d’Ann et l’examiner en jurant. Toujours perplexe, il écouta les explications d’Ann.

    Ann « Et ça fait cela à chaque fois que j’essaye d’écrire quelque chose ! Je crois qu’on a lancé un sort à notre devoir ! »

    Plus par réflexe que par besoin, Aaron fit le tour de la classe du regard. Mais personne ne faisait attention à eux (sauf Lenny, mais le Poufsouffle se contentait de lancer des regards assassins au bleu et bronze). Si on avait effectivement lancé un sort à leur devoir, soit le coupable n’était pas ici, soit il jouait bien la comédie, soit le sort avait été lancé par hasard… Evidemment, dans le charmant monde de magie qu’était le leur, chacune de ces explications était acceptable. Il voulait vérifier si l’hypothèse d’Ann était la bonne lorsqu’il entendit l’autre garçon affirmer qu’il s’agissait bien là d’un sortilège. L’avis de deux sorciers dont une Serdaigle suffit à convaincre l’adolescent qui se tourna vers sa camarade pour lui demander :

    Aaron « Tu as une idée de qui a pu faire ça ? »

    De son côté, Aaron avait déjà une liste d’ennemis plus ou moins potentiels, mais il ne voulait accuser personne sans raison. Surtout qu’il n’avait aucune idée de qui pourrait lui faire ça. Peut-être une blague d’Alexia ou de Lynne, mais il n’en était vraiment pas sûr. En plus, là, il n’était pas le seul concerné, ses deux blagueuses n’auraient certainement pas fait ça sachant que cela pénaliserait les trois autres. On avait donc dû faire ça avec des intentions vraiment mauvaises. Mais qui était le « on », c’était un mystère…

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

.


messages


MessageSujet: Re: 1m50 - Distance de Sécurité

Revenir en haut Aller en bas
1m50 - Distance de Sécurité Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Appelo Mor†em (old) :: 

┤A l'intérieur de Poudlard├

 :: 

1er étage

 :: 

Cours d'histoire de la magie

-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit